jeudi 12 mars 2015

Le secret de Crickley Hall de James Herbert


Crickley Hall : une vieille demeure comme on en trouve que dans les régions reculées de l'Angleterre. Vaste et sinistre, elle a même l'air un peu menaçant. Lorsque Gabe et Eve Caleigh viennent s'y installer avec leurs deux petites filles, ils espèrent y trouver la paix, et tourner la page sur le terrible malheur qui a frappé leur famille. Mais quelque chose ne va pas... Bientôt des bruits inexplicables les arrachent au sommeil. Les enfants sont les seuls témoins d'étranges apparitions. Et, chaque matin, la porte de la cave est entrouverte alors qu'on l avait fermée la veille. Cette maison est le dernier endroit que les Caleigh auraient dû choisir. L'horreur qui les y attend dépasse tout ce qu ils pouvaient imaginer. Oserez-vous affronter le terrifiant secret de Crickley Hall ?



Mon avis

Un jour, à l'approche d'Halloween, je suis tombée sur une vidéo du "Qui m'aime me suive" de ma petite Caro, dans laquelle elle nous proposait de lire ce livre avec elle. Peureuse comme je suis, j'aurais dû simplement passer mon chemin, seulement, j'ai du avoir un élan (non pas la grosse bête avec ses bois, l'autre, celui que tu dois prendre quand tu veux sauter au dessus d'un précipice) de témérité puisque j'ai décidé de me joindre à elle... Et finalement, ça a été pour mon plus grand bonheur, parce que j'ai fait une belle découverte

J'ai souvent vu le nom de "James Herbert" dans les publications de Bragelonne, et je dois dire que chaque fois, les titres de l'auteur me faisaient de l’œil, sans que j'ose jamais me lancer, de peur d'avoir trop peur pour finir le livre. Je suis donc ravie de m'être lancée dans la lecture du Secret de Crickley Hall, non seulement parce que la plume de l'auteur m'a convaincue de lire d'autres de ses livres, mais aussi parce que je me suis rendue compte que je pouvais largement passer au-dessus de mes craintes quand l'intrigue est intéressante


Parce que oui, j'avoue, au début de ma lecture, j'étais plutôt frileuse. Je lisais de journée, avec un plaid sur moi pour me protéger du monde extérieur, de peur que mon appartement se transforme en milieu hostile peuplé de revenants.  Puis, petit à petit, j'ai osé tombé le plaid (bon, pas trop, au mois de novembre il faisait froid quand même), lire le soir, la lumière éteinte, et même retourner aux toilettes toute seule (mon dieu, je viens VRAIMENT d'écrire ça ?!). L'intrigue me captivait réellement. J'avais envie de comprendre qui étaient ces esprits, quelle avait été leur histoire, et ce qu'ils attendaient des Caleigh. C'est le genre d'histoire dans laquelle on tombe sans vraiment s'en rendre compte, et puis le temps qu'on réalise qu'on était à fond dedans, le livre est déjà complètement dévorer.

Ceci étant ma première lecture "horreur", je n'ai pas vraiment matière a comparer au niveau bouquin, du coup je vais plutôt me servir des films et je dois dire que j'ai trouvé l'histoire propre, net, et répondant à un schéma assez classique du genre. Concrètement : au plus on se rapproche de la fin et du dénouement, au plus les attaques des esprits s'intensifient. Néanmoins, plus on comprends qui ils sont, moins on a peur d'eux... Enfin... Jusqu'aux dernières lignes du livre, qui nous laissent quand même sur une petite pointe d'angoisse (bah oui, autrement ce n'est pas drôle, pas vrai James ?)


Une chose est sûre, cette première lecture du genre ne sera pas ma dernière. Je compte bien découvrir un à un les livres de l'auteur, parce qu'il a ce petit plus dans sa plume qui m'a convaincue.

Pour en revenir un peu plus à l'histoire et aux personnages, j'ai beaucoup aimé suivre cette famille qui doit apprendre à se faire une place dans ce village loin de tout. C'est un changement radicale pour eux. Les filles ont un peu de mal dans leurs nouvelles écoles et avec certains élèves. La mère ne parvient pas à se remettre de l'événement traumatisant qui les a poussé à déménager, et le père essaye tant bien que mal de ramener la paix dans sa famille. Puis il y a également ce chien, qui ne cesse d'aboyer contre le vent, ou contre cette balançoire qui se balance toute seule, pour lequel on ne peut s'empêcher d'avoir peur. C'est vrai quoi, faudrait pas qu'il lui arrive quelque chose à cette pauvre bête qui n'a rien demandé !
  Sans parler des voisins étranges qui réveilleront votre côté paranoïaque et votre peur de l'inconnu
___________________________

En bref, cette lecture a été une agréable découverte, tant au niveau de l'auteur qu'au niveau du genre. L'écriture de l'auteur est très agréable, et elle permet une embarcation assez rapide dans l'histoire. Si j'ai eu peur d'avoir trop peur pour finir ma lecture au départ, je dois dire que je me suis vite prise au jeu. J'étais tellement à fond dans ma lecture et dans l'intrigue que j'en oubliais d'avoir peur. Je voulais absolument en savoir plus sur les fantômes, sur leur histoire, sur ce qu'ils attendaient de notre famille. Et je dois dire que je n'ai pas été déçue du dénouement. Cette intrigue n'est pas la plus surprenante que j'ai lue, mais je me suis laissée emmener et porter. Je ne m'attendais à rien, et au final, j'ai été conquise. Pour vous dire, même Séverine qui pensait ne jamais pouvoir le finir a réussi à le lire en entier. Alors, qu'attendez vous ? Foncez :) !

1 commentaire:

totorosreviews a dit…

j'ai adoré! mon James Herbert préféré!

Publier un commentaire