jeudi 12 mars 2015

Le premier sang de Sire Cédric


Par une nuit d’hiver glacée, deux flics de la criminelle, partis pour surveiller un parrain de la drogue en banlieue parisienne, mettent les pieds dans une étrange affaire. Leur principal suspect est mort brûlé vif dans son appartement et les méthodes employées ne ressemblent pas à un règlement de compte. Eva Svärta, la policière albinos, dominée par le désir obsessionnel de retrouver le meurtrier de sa mère et de sa sœur jumelle, pressent un danger imminent. Et si les fantômes du passé se mettaient à reprendre vie ? Hallucination ou réalité ?



Mon avis

Halloween arrivant à grand pas (non non je ne suis pas folle, je sais que pâques approche à grands pas, je suis juste très en retard dans mes chroniques), j'avais envie de me faire un petit peu peur et de changer de ma fantasy habituelle... Du coup, je me suis tournée vers mon auteur de thriller chouchou (pas que je lise beaucoup de thriller pour pouvoir comparer, mais quand même, j'ai décrété que.) : Sire Cédric. Et encore une fois, j'ai été comblée, parce que c'était magistralement génial.

On retrouve donc nos enquêteurs de choc Vauvert et Eva pour une nouvelle enquête extraordinaire.  Cette suite de "De fièvre et de sang" n'était pas juste à la hauteur du "premier tome", elle était encore meilleure ! L'affaire sur laquelle ils enquêtent va les emmener dans un univers macabre et empli de magie noire. C'est sombre, c'est glauque et parfois gore, mais c'est magistrale. L'enquête est pleine de rebondissements, mais pas seulement. Elle permet d'en apprendre plus sur Eva, sur son enfance, sur le meurtre de sa mère et toutes les choses qui paralysent son existence.  Les pièces du puzzle s'assemblent petit à petit, nous dévoilant l'immense talent qu'à l'auteur pour les intrigues. La toile se tisse et se resserre, c'est juste fabuleux. 

J'aime le don qu'à Sire Cédric pour nous créer des atmosphères oppressantes. J'ai encore le souffle coupé par ces paysages montagneux et glacés... Mais plus encore, je salue le talent qu'il a de nous faire douter du fait qu'il puisse résoudre cette affaire sans rentrer totalement dans le fantastique ou le surnaturel, et pourtant encore une fois, il arrive à nous surprendre, nous montrant que finalement, les monstres ne sont pas spécialement qui l'ont croit. Lire ce roman, c'est un peu comme se faire embarquer les yeux bandés dans une carriole sur un flan de montagne : on retient son souffle tout le long, de peur de plonger dans le vide, et à la fin, on se rend compte que l'auteur savait très bien se qu'il faisait et où il voulait nous emmener.  

Il faut dire que je suis vraiment fan d'Eva et Vauvert, donc ça ne m'aide pas vraiment à être objective. Vauvert et son côté ours bourru me donnent envie de lui faire des câlins, tandis qu'Eva est une héroïne simplement hors du commun. De par son physique, mais aussi de par sa force de caractère. Cette femme est tourmentée par les démons de son passé, mais elle prend toujours le dessus sur eux. Elle a ce côté badass qui me plait tant chez les héroïnes de roman fantasy, et je suis certaines qu'avec une épée à la main, elle n'aurait rien à envier à Brienne de Torth.

Je ne me souviens plus exactement combien de temps j'ai mis à lire ce livre, depuis le temps. Mais je peux vous assurez qu'une fois que vous l'aurez commencé, il vous sera pratiquement impossible de le refermer... Je suis simplement amoureuse de la plume de l'auteur, de sa façon de raconter les histoires, de ses personnages, de ses paysages, de cet atmosphère lugubre qui règne dans ses romans... Et je ne peux que vous recommander d'essayer. Je veux bien même manger mes nouveaux crayons de couleurs si vous n'aimez pas. Parce que je suis sûre que vous allez adorer.

___________________________

En bref, je n'aurai jamais les mots assez forts et assez justes pour bien parler de ce livre. Alors je vous recommande simplement de lire les romans de Sire Cédric, parce qu'il a un talent indéniable pour les thrillers. Mélanger enquêtes policières "classiques" et éléments surnaturels / fantastiques, avec la pointe de lugubre / macabre / gore que ça comporte, c'était déjà une idée merveilleuse (mh, ok, ça fait un peu folle dit comme ça, mais bon, j'assume), mais avec une plume et une maîtrise comme celles là, on est carrément dans le magistral. Puis les personnages sont vraiment bien construit, ils sont complexe, et hyper attachants... Que vouloir de plus ? Vous dévorerez ce pavé en moins d'une semaine.
Et là, je me rends compte que je n'ai pas mis une note maximale à ce roman... Pourtant maintenant que ma chronique est écrite, et que les souvenirs de ma lecture sont plus présent : je sais que ce livre a été un réel coup de cœur. Je ne peux donc que vous dire une chose : lisez le. Lisez le. Lisez le. Lisez le ! 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire