mercredi 13 novembre 2013

Les chroniques de MacKayla Lane tome 5 : Fièvre d’ombres de Karen Marie Moning





Rien n'est au-delà de mes capacités. Je suis tout. Vous êtes un livre. Des pages avec une reliure. Vous n'êtes pas né. Vous ne vivez pas. Je ne connais pas la peur. Que voulez-vous de moi ? Ouvre les yeux. Vois-moi. Vois-toi. Files yeux sont ouverts. Je suis le bien. Vous êtes le mal. Conversation avec le Sinsar Dubh









Mon avis général sur la série :

Dans l'ensemble, c'est une série que je recommande chaudement aux amateurs d'urban fantasy et bit-lit. Je pense que la richesse de l'univers et les personnages en font un incontournable du genre

Mais pour moi, la tension constante que l'on éprouve pendant l'intrigue, entre deux toutes petites révélations que l'auteure veut bien nous faire est juste un peu too much. Avoir l'impression d'être une casserole à pression, ça va 5 minutes, mais y a un moment où j'éprouvais le besoin physique que cela cesse et que je comprenne enfin ce qu'il se passait.

Il faut l'avouer, j'ai trouvé que par moment, la série tirait en longueur, et aurait pu être résumée en moins de tome. Mais soit ! Ce n'est que mon avis ! 

Je pense qu'à cause des échos que j'avais eu, j'en attendais peut être un petit peu trop de ces 5 tomes. Il me manquait sans cesse quelque chose. Pour moi, ça ne sera donc pas une série coup de coeur

Mais je ne regrette absolument pas de l'avoir lue car j'ai passé d'agréables moments ! Au point que je pense lire les aventures de Dani dans un futur plus ou moins proche (disons que connaissant l'auteure, je vais peut être attendre que le tome 2 et 3 soient sortie, histoire d'éviter de faire une crise cardiaque parce que je n'ai pas la suite à me mettre sous la main). 

Mon avis sur ce tome 5 :

Et voilà, c'est fait. J'ai terminé la série. Adieu Mac. Adieu Barrons. Adieu livre maudit... 

C'est presque avec soulagement que je referme le livre, car j'ai enfin une grande partie de mes réponses (et oui, une grande partie, parce qu'y a deux ou trois choses qui me turlupinent encore, mais bon, faut bien en laisser un peu pour la suite...). Mais mine de rien, les séances de torture de Karen Marie Moning vont me manquer, même si au bout de 880 pages, j'avoue que j'ai eu ma dose pour un bon moment, au risque de perdre la boule pour de bon

Pour commencer, j'admets que ce dernier tome m'a encore une fois fait passer par beaucoup d'émotions différentes. & je pense que ce point démontre une fois de plus le talent de l'auteur. Si je ne me suis pas mise à pleurer à chaudes larme, j'admets avoir eu la petite larmounette au coin de l’œil plus d'une fois.

C'est sans doute également l'effet "dernier tome", on sait qu'on va quitter les personnages et l'univers auxquels on s'est attaché, alors la lecture se fait dans la nostalgie, un peu à reculons... & en même temps, j'ai eu tellement envie de pouvoir engloutir ce livre, pour enfin avoir des réponses... & quelles réponses !

Karen Marie Moning a réellement un don pour faire languir ses lecteurs, même quand il s'agit de faire des révélations ! Vous ne pouvez pas vous empêcher de soupçonner que ça n'est pas vraiment fini, que le coup de grâce n'a pas encore été porté. Et avec elle, vous ne pouvez en être certain qu'à la dernière page (et encore, quand on lit la dernière ligne...)...

Je pense que c'est le tome de la série que j'ai préféré, avec le premier...
Donc en somme, on peut dire que la série fini en beauté

Mon seul "regret" pour ce tome va pour les (trop) nombreux passages de monologue intérieur et de questionnement de Mac quand à son identité et sa relation avec Barrons... Par moment, j'avais juste envie de la secouer et de lui dire de se bouger, au lieu de geindre intérieurement... D'accord, elle n'est peut être pas toujours aussi forte qu'elle ne veut le montrer extérieurement, mais j'admets qu'elle me plait nettement plus quand elle agit et qu'elle lance des réflexions cinglante. Puis ça va, après une fois, on avait compris, pas besoin de répéter certaines choses 4 ou 5 fois, en utilisant pratiquement les mêmes phrases mot pour mot !

4 commentaires:

Sylvie Barrio a dit…

Très belle fin de chronique. Oui, je ferai comme toi avant de lire la saga parallèle avec Dani, je préfère que plusieurs tomes soient sorti, sinon le temps d'attente est trop pénible puis si cela dure plusieurs années on oublie.

Imaginary World Book a dit…

J'ai vraiment eu du mal à terminer ce tome. J'ai du mettre 3 mois, j'étais bloquée... Surement à cause des longs passages sur les questionnements de Mac. Bref, j'ai quand même réussi à le finir pour mon plus grand plaisir.

Maelynn.Books a dit…

Je comprends tout à fait !!! A force, je lisais en diagonale pour arriver aux phases "d'action"... !

Maelynn.Books a dit…

Surtout quand on voit à quel point l'auteure est sadique dans ses fins ! Je refuse de devoir attendre des mois entre deux tomes avec une fin comme celle du 3 ou du 4 ! xD

Enregistrer un commentaire