dimanche 26 octobre 2014

Chroniques Lunaires, tome 1 : Cinder de Marissa Meyer



A New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l'atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu'elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre. Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie - son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu'éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n'a aucune chance de s'épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune ! Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l'humanité est peut-être entre ses mains.



Mon avis

C'est Justine de Lire-une-passion qui m'avait choisi cette lecture pour notre challenge DSB, et pour ne pas changer, je dois m'incliner devant elle, parce que j'ai été totalement conquise par cette réécriture du conte de Cendrillon version cyborg et extra-terrestres. 

Alors pour parler des choses dont j'ai du mal à parler, on va parler de l'écriture de Marissa Meyer : simple et efficace ! La première fois que j'avais voulu lire ce livre, je n'avais lu que les quelques premières pages, et j'avais eu l'impression que ce n'était pas fluide, que c'était compliqué... Après lecture complète, je me dis que je devais surtout être très fatiguée ce jour là, parce qu'une fois qu'on est dans l'histoire de Cinder, et dans l'univers de l'auteur, les pages se tournent toutes seules, et le livre se termine bien trop vite à mon goût !

J'ai trouvé la réécriture du comte de Cendrillon vraiment bien faite. L'originalité est au rendez-vous, et pour moi, elle rendu ce conte de mon enfance considérablement plus intéressant que la version de Disney. Nous suivons les "aventures" de Cinder, une cyborg mécanicienne dans une espèce de Chine futuriste. Si vous lisez le résumé, vous constaterez que tous les ingrédients du conte d'origine sont bien là : la méchante belle-mère, les deux demi-soeur et le prince... Et pour vous en dire un petit peu plus, on a même droit à une version revisitée du bal, de la citrouille et de la pantoufle de verre, qui m'ont bien fait sourire. Mais tout le reste est complètement inédit, parce que Cinder est loin d'être la souillon qui ne rêve que d'aller au bal pour rencontrer le prince, au contraire: Cinder découvre que son univers est menacé, et décide d'agir ! Rien que ça ouais. 

Je ne sais pas vous, mais moi j'ai été totalement fan du concept. 
La "quête" de Cinder m'a rendue quelque peu folle. Je ne pouvais pas relâcher le livre tant j'avais envie de savoir ce qui allait se passer et comment les choses allait tourner... Parce que le chemin est évidemment semé d’embûches, sinon c'est pas drôle ! Et je ne vous parle même pas des révélations qui nous sont faites à propos de notre héroïne... Même si certaines choses étaient assez prévisibles, je dois dire que j'ai adoré suivre Cinder et la voir aller de découverte en découverte sur elle même, et sur le monde qui l'entour

On rencontre également tout un florilèges de personnages aux personnalités très différentes: la méchante belle mère évidemment, mais aussi les deux soeurs qui sont très différentes l'une de l'autres : l'une est très superficielle, et l'autre est un vrai amour de petit soeur qu'on a juste envie de bichonner, ensuite, le vieux scientifique un brin comique, le prince charmant qui est tout à fait chamant et qui EN PLUS à un cerveau (je vous jure, ça existe !), la terrifiante reine Lunaire légèrement dictateur sur les bords, bref : une flopée vous dis-je, mais tous aussi intéressants les uns que les autres, et ils ont tous leur rôle à jouer dans l'histoire. Rassurez vous, moi et ma mémoire de poisson rouge n'avons jamais été perdu, donc pour vous, ça devrait le faire largement

___________________________

En bref, une réécriture avec un univers vraiment original qui envoie du patté et qui m'a vraiment beaucoup plu. Il y a beaucoup de personnages mais je n'ai jamais été perdue parmi eux parce qu'ils ont tous un rôle bien défini à jouer dans l'histoire. On suit donc la quête de Cinder, qui a, à la base, pour but de sauver le monde (rien que ça ma pauvre Lucette), mais qui en plus va s'avérer identitaire, parce qu'elle va permettre à notre héroïne d'en apprendre beaucoup plus sur son passé (et probablement sur son avenir aussi, du coup). Si vous aimez les dystopies et le genre post-apocalyptique avec une petite pointe de romance, je ne peux que vous recommander de vous plonger dans cette réécriture, qui n'a rien à envier à d'autres livres du genre (je dirais même que personnellement, je préfère ça à Hunger Games, même si c'est pas vraiment comparable).   

2 commentaires:

Lapassion Dulivre a dit…

J'ai lu ce livre vers le mois d'août. Malheureusement, je n'ai pas tellement accroché :-/
Je reste mitigée sur ce tome 1 !
D'ailleurs, je ne lirais pas la suite :(

Maelynn.Books a dit…

Dommage ! Mais bon je comprends, c'est vachement science-fiction quand même, il faut aimer le genre je pense ^^ :)

Enregistrer un commentaire